1966 / La « Mission Impossible » de « Star Trek » : battre « Batman » !

Posté par Cyriaque le 14 mars 2009

1966 est une année riche en séries TV inoubliables qui débutent aux Etats-Unis. Certaines de ces séries qui envahissent les écrans cette année-là outre atlantique deviendront ensuite mythiques en France (Batman, Star Trek et Mission Impossible pour ne citer que les plus connues…). Ces petits joyaux qui fleurent bon la nostalgie berceront plus tard les jeunes années des téléspectateurs français. Voilà ci-dessous un florilège de séries TV made in USA 60s qui devraient vous rappeler de bons souvenirs. Toutes ces séries – qui ont connu leur première saison aux USA en 1966 – ont toutes fait les après-midi noir et banc – puis couleurs – de l’Hexagone quelques années plus tard. Qui se souvient? C’était encore avant Starsky et Hutch!

Les Séries TV qui débutent en 1966 aux USA

batmanrobin.jpg

Batman / L’Homme Chauve Souris bat des ailes pour la première fois sur ABC en 1966. Batman devient le plus grand succès de l’histoire de ABC depuis la création de la chaine 20 ans plus tôt. La Batmania déferle aux USA durant l’été 1966. Certains mêmes diront que sans Batman et « Ma Sorcière bien aimée « (Samantha et Jean-Pierre étaient déjà là depuis 3 ans !), la chaîne, en panne de succès, n’aurait pas survécu aux années 70 ! L’homme à la Cape et son fidèle Robins n’en avaient pas fini de combattre la méchante Catwoman ! Mais attention voilà qu’arrive un vaisseau spécial…

Star Trek startrekcrew.jpgLe mythique et désormais intemporel vaisseau spatial Enterprise NCC 1701 – avec à ses commandes l’indétrônable capitaine James Kirk – décolle sur l’antenne de NBC le 8 septembre 1966. Derrière lui, Spock le vulcain pointe déjà ses étranges oreilles pointues. Les premières images apparaissent et donne rapidement le ton lorsque la voix off égrène son accroche nasillarde: « Espace, frontière de l’infini vers laquelle voyage notre vaisseau spatial. Sa mission : explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations et au mépris du danger, reculer l’impossible. » Pour Kirk et son équipage, la « mission succès » est au rendez vous sur toute la planète Terre ! Aucune mission ne leur est impossible tout comme pour l’équipe de…

Mission Impossible mission.jpgSon leitmotiv musical inimitable débarque aussi en 1966 et envahit les écrans, secondé illico presto de son magnétophone qui dicte « Bonjour, Monsieur Phelps. Votre mission, si toutefois vous l’acceptez… » Cela sent bon les missions délicates où s’entremêlent coups d’Etat, manipulations, complots, sabotages, infiltrations, révolutions et contre-révolutions, sur fond de Guerre Froide…A grand renfort de gadgets, de masques et autres stratagèmes, nos espions vivent des aventures frissonnantes. Tiens ! mais voilà que – par un curieux big-bang spatio-temporel – s’y croisent deux acteurs connus pour d’autres séries (Spock alias Leonard Nimoy de Star Trek et sa concurrente de science fiction Barbara Bain de « Cosmos 1999 » qui dans les années 70 dérivera sur sa station lunaire…Ils se retrouvent comme…

Au Cœur du Temps timetunnel.jpg(Time Tunnel) Remember ! Série certes moins connue que Star Trek – et pourtant moi j’étais fan ! – Deux gars, après avoir inventé le « chronogyre » (un tunnel permettant de voyager dans le temps) deviennent prisonniers des méandres du temps, suite à une expérience, et d’épisodes en épisodes, se promènent au travers des siècles et des événements historique, sans jamais pouvoir réintégrer notre époque (les années 60). A chaque début d’épisode, ils semblent tomber du ciel. Heureusement, ils ont un peu aidés par le gentil vieux professeur et sa séduisante assistante qui – dans l’autre dimension de leur laboratoire – essaient de les aider du mieux qu’ils peuvent. Dans l’impossibilité de regagner leur époque, ils sautent d’une période à l’autre, assistant à des évènements passés (le naufrage du Titanic, le siège de Troie, l’attaque de Pearl Harbor…)

Daktari daktari346437437.jpgSérie américaine (diffusée de 1966 à 1969) dans laquelle un vétérinaire très humain dirige un centre d’études sur le comportement des animaux quelque part en Afrique. Les véritables héros de la série sont Judy l’impertinente guenon et Clarence la magnifique lionne dotée d’un étrange fort strabisme. Pendant ce temps, cette même année, gambade dans les grandes plaines de l’Australie…

…un drôle d’animal qui ne nage pas mais il saute il saute il saute ! Qu’est ce qu’il saute ! Qui est-ce ? C’est bien sûr Skippy le Kangourou, skippy.jpgle pendant australien de Flipper qui débarque en 1966 aussi (en France en 1968). Cette série familiale met en scène les aventures de Sonny, fils d’un garde forestier, et de son kangourou, Skippy, au sein du Waratah National Park. Et je me souviens de ma première TV en 1972 (noire et blanc, massive, avec des gros boutons carrés qui – une fois cassés – n’arrêtaient pas de sauter partout quand on changeait de chaîne ) , c’est Skippy le kangourou qui m’est apparu en premier dans mes souvenirs, et peu après…

Annie agent très spéciale annie.jpgUne sorte d’agent James Bond version série sexy mini jupe incarnée par Stephanie powers (Mais si ! La Jennifer des années 80 de “Jonathan Hart ho ho ho ! Jennifer Hart , ho ho ho !…)

Que regardait-on encore à la TV outre Atlantique en 1966 ?

Cette année-là, on suivait les séries qui en étaient à leur 2, 3 ou 4ème saison. Ainsi, dans la rubrique « nos amis les bêtes »…

Flipper le Dauphin flipper.jpgdiffusée de 1964 à 1968 (et qui débarque en France en 1966). Qui n’a pas vu un épisode de cette famille responsable de son parc aquatique baigné de soleil en Floride ? Et surtout le véritable héros à nageoire qui vient aider ceux en difficultés et résoudre tous les problèmes. Et puis aussi …

« Voyage to the bottom of the sea » voyage.jpg(Voyage au fond des mers, 1964 1968 ). Sorte de Star Trek version sous-marine et qui met les aventures fantastiques du sous-marin atomique expérimental Neptune et de son équipage. Personne ne connaît ? Si ! moi je me souviens de sa diffusion en France dans les 70s… Ou bien encore…

 Big Valley (La Grande Vallée) bigvalley300.jpgCette série met en scène la sage de la famille Barkley en Californie dans leur ranch à la fin du XIXème siècle. La veuve énergique dirige son ranch d’une main de fer. L’actrice Barbara Stanwick, après une glorieuse carrière au cinéma, fait ses débuts sur le petit écran. A noter deux petits jeunots ; Lee Majors –alias bien plus tard « L’homme qui valait 3 milliards qui tombait à pic » – et Linda Evans – qui bien plus tard se fera connaître dans Dynastie dans le rôle de la gentille qui se faisait battre par la méchante Joan Collins ! )

Et n’oublions pas aussi celle qui manipulait son nez à merveille, Ma Sorcière bien aimée, masorcierebienaimeesavoirmagazine10929.jpg

Le justicier James West des Mystères de l’Ouest 2422.jpg

et aussi ce curieux couple chic de citadins new yorkais qui décide de s’établir à la campagne dans « Les Arpents Verts »…

animhomepage.gif

Publié dans La television | 5 Commentaires »

Retour en enfance

Posté par caval le 3 mars 2009

En 1966, Bonne nuit les petits » en est à sa 4 ème année de diffusion…

Créé en décembre 1962 par Claude Laydu, cette série télévisée est destinée aux enfants pour qu’il leur soit indiqué le moment d’aller au lit avant que les parents ne regardent le journal télévisé !

Un ours rend visite à deux enfants chaque soir avant leur coucher. Il s’enquiert de leur journée, de leurs soucis ou leur raconte une histoire et, avant de regagner son nuage, leur dit « Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves ! » alors qu’une poignée de sable doré tombe en pluie sur les enfants endormis. L’ours repart sur un petit nuage au son de l’air Que ne suis-je la fougère ?, joué à la flûte à bec par le Marchand de sable.

4 séries se sont succédées :

La première : de décembre 1962-juillet 1963

Gros Ours, conduit sur un nuage par Ulysse le Marchand de sable, rend visite à P’tit Louis et Mirabelle dans leur pavillon, et parle un peu avec eux avant de remonter sur son nuage d’où le Marchand de sable lance la poussière dorée qui leur procure le sommeil.

Image de prévisualisation YouTube

Dans la deuxième : de octobre 1963- décembre 1973

De nouveaux enfants, habitant cette fois-ci en appartement et nommés Nicolas et Pimprenelle, remplacent P’tit Louis et Mirabelle. Gros Ours est rebaptisé Nounours. Les marionnettes sont affinées : le visage du Marchand de sable, initialement émacié, est entre autres complètement retravaillé et devient plus rond.

À partir de septembre 1964, Nounours est doté de trois neveux, que l’on découvre épisodiquement : Rémi, Toto et Fanfan, par référence à la R. T. F.. Lorsque le sigle devient ORTF le 25 décembre 1964, un autre neveu apparaît : Oscar.

 D’autres personnages rejoignent également la troupe : Cornichon, le petit gitan (octobre 1964), Julietta la chouette (février 1965), Dada le cheval (octobre 1966) et Pépita (décembre 1966).

Troisième série en 1976

Nounours habite avec sa sœur Émilia et son neveu Oscar dans la « grotte aux Ours », en haute montagne, et sont aux prises avec des marmottes turbulentes, Trotte, Tricotte et leurs enfants Pirouette et Gline-Gline.

Quatrième série : avril 1995-janvier 1997

La série renoue avec les origines en retrouvant Nicolas, Pimprenelle et le Marchand de sable.

Publié dans La television | Pas de Commentaire »

Spots télévisions 1966

Posté par caval le 30 septembre 2008

Quelques spots télévision sur le prêt à porter…

Cliquez sur les images pour avoir accés aux spots : source culturepub.fr

 

Accéder au spot                                              Accéder au spot

Prêt à porter : jeunesse                       Prêt à porter : pratique

 

Accéder au spot                                            Accéder au spot

Prêt à porter : chic                                     Prêt à porter : choix

Accéder au spot                                       Accéder au spot

Prêt à porter : sécurité                      Prêt à porter : élégance

 

Accéder au spot

Prêt à porter : prestige

Publié dans Faits de societe, La television | Pas de Commentaire »

Diana Rigg est Emma Peal

Posté par caval le 28 septembre 2008

Lorsque la série « chapeau melon et botte de cuir débarque aux Etats Unis, les américains s’offusquèrent des 2 tenues que portait Diana Rigg (alias Emma Peal) : la mini jupe et l’emmapeeler. C’est le couturier Alan Hugues qui créa ce dernier pour la saison 1967.

Voici l’un des emmapeeler que Diana Rigg porta :

Diana Rigg est Emma Peal dans La television rad7D046

Notons que la fameuse tenue cuir très moulante fut créée par John Bates pour la saison 1965/1966

 

rad4A1C1 dans Les VIP

Publié dans La television, Les VIP | 1 Commentaire »

« L’âge heureux » ou la danse pour avenir……..

Posté par caval le 5 septembre 2008

Récemment, la danseuse Pietragalla (que j’admire profondément) racontait que le goût de la danse lui avait été donné par une série télévisée restée célèbre: « L’âge heureux ».Créée par Odette Joyeux et diffusée à partir de ce 12 février 1966, cette série fit partager, pendant plusieurs années, aux petites filles mais également petits garçons, la vie dont certains rêvaient: petit rat à l’Opéra de Paris…

C’était parfois naif, souvent dur mais ils y croyaient et il est vrai que beaucoup d’enfants voulurent apprendre la danse classique à l’époque par le seul effet de cette série…Peu, si peu, poursuivirent mais cela leur laissa adulte cette élégante allure souple, celle de la tête tenue droite et haute, cette aspiration à toujours faire mieux et un certain sens de la rigueur, autant de qualités qui devaient les servir ou les faire à jamais souffrir de ne pas être parfaits. Vous vous souvenez?

Moi je n’ai jamais regardé cette série (trop pitite !!!) mais qu’est-ce que j’ai révée devant les tutus !!!

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans arts, danse, La television | 5 Commentaires »

123
 

BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Mairie Semur-en-Brionnais I... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Noemie's blog
| Blog intéressant
| bdmoche