sortie de films octobre 1966

Posté par caval le 8 octobre 2009

A cette époque les sorties ciné n’étaient pas aussi nombreuses mais elles avaient lieu aussi le mercredi !

Le mercredi 5 octobre sortent 4 films !

Batman, le film

Batman, le film

  • genre : action, science fiction
  • réalisé par Leslie H. Martinson avec Adam West, Burt Ward, Lee Meriwether
  • durée 1h45, sortie Etats Unis : juillet 1966

Synopsis : Avertis que le commandant Schmidlapp est en danger à bord de son yacht, Batman et robin se rendent sur place avec leur «batmobile» et leur »batcoptère», mais tombent dans un piège tendu par la Femme Chat, le Joker, le Pingouin er le Sphinx

 

Carré de dames pour un as

  • Réalisé par Jacques Poitrenaud
  • Avec Roger Hanin, Dominique Willms
  • Genre : espionnage
  • durée : 1h30

Synopsis : Hakim Gregory, redoutable aventurier, spécialiste de la, vente au plus offrant de documents secrets et responsable de la destruction d’un réseau français, est, pour le S.R., l’homme à abattre. Transfiguré par une opération esthétique, il se cache croit-on à Malaga, en Espagne. Piste sérieuse : en effet, quatre agents français qui rôdaient dans ces parages sont retrouvés morts. Il reste donc au S.R. d’envoyer son as des as : Dan Layton. Celui-ci arrive donc à Malaga, déguisé en élégant play-boy et flanqué d’une riche héritière qu’il a pour mission de chaperonner, Pétula (en réalité agent du S.R.).

 Le Jardinier d’Argenteuil

sortie de films octobre 1966 dans Le cinema le_jardinier_d_argenteuil

  • Réalisé par Jean-Paul Le Chanois
  • Avec Jean Tissier, Curd Jürgens
  • Genre : Comédie – Durée : 1h30

synopsis : Le père Tulipe, un retraité, peintre naïf à ses heures, cultive tranquillement son jardin, tout en fabriquant de la fausse monnaie en petites coupures, pour arrondir ses fins de mois. Son neveu, Noël, sous l’instigation de sa petite amie Hilda, le convainc de fabriquer des devises plus importantes… Malgré quelques réticences, le vieux bonhomme obtempère, et bientôt les trois individus s’installent sur la Côte… Tulipe mène une vie confortable et le baron de Santis, séduit par ses tableaux, l’invite rapidement sur son yacht. Il l’emmène ensuite au casino où Tulipe, en veine, rafle une fortune. Le voilà à la tête d’un très important magot.

 Les centurions

Les centurions

  • Genre : Aventure, Drame, Guerre
  • Réalisé par Mark Robson
  • Avec Alain Delon, Anthony Quinn, George Segal
  •  Durée : 2h09
  • Titre Original : Lost command
  • Pays : Etats-Unis
  • Classification : Interdit aux moins de 13 ans
  • Distribué par : Columbia
  • synopsis : Après quatre mois de captivité au Vietnam, le lieutenant Raspeguy obtient grâce à son influence un nouveau commandement : le dixième régiment de parachutistes en Algérie surnommés les «lézards». Mais durant la guerre, il doit faire face à divers problèmes : son ami Ben Mahidi est devenu le chef des rebelles terroristes et il tombe amoureux d’Aïcha, qui n’est autre que la soeur de Mahidi.

     

    Publié dans Le cinema | Pas de Commentaire »

    Good Morning England

    Posté par caval le 10 juin 2009

    Good Morning England dans L'actualite de Virginie radB3A11

    Voilà un très bon film, humour très british que j’ai bien aimé :  il se passe en Angleterre en 1966. Les musiques sont d’enfer, un retour en arrière salutaire ! à voir avec les ados et les grands !!

    Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu’il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord peuplé d’un équipage éclectique de DJ’s rock and roll. À leur tête se trouve le Comte, un Américain exubérant, véritable dieu des ondes en synergie totale avec la musique. A ses côtés, ses fidèles animateurs : Dave, ironique, intelligent et d’un humour acéré ; l’adorable Simon, qui cherche l’amour ; l’énigmatique Midnight Mark, séduisant et silencieux ; Wee Small Hours Bob, le DJ des petites heures du matin, accro à la musique folk et à la drogue, Thick Kevin, qui possède l’intelligence la plus microscopique du monde ; On-the-Hour John, le chroniqueur des actualités, et Angus « The Nut » Nutsford, qui est sans doute l’homme le plus agaçant d’Angleterre…
    La vie en mer du Nord est riche en événements

    rad4F3C7 dans Le cinema

     Le film s’inspire de l’histoire d’une véritable radio pirate  » Radio caroline » qui officiait d’un navire  au large des côtes anglaises. Elle retransmettait en continue des programmes de musique anglo saxonne. On pouvait la capter dans la zone côtière du nord pas de calais.

    Publié dans L'actualite de Virginie, Le cinema | 1 Commentaire »

    Clint Eastwood

    Posté par caval le 24 avril 2009

    Clint Eastwood dans Le cinema 18610576

    Le 1 er mars 1966 sort sur les écrans de cinéma « pour une poignée de dollars » de Sergio Leone. Ce western spaghetti est filmé dans la sierra leone en Espagne. Ce western fondateur donne à Clint Eastwood son premier grand rôle. Son personnage « l’homme sans nom », vétu de son poncho deviendra même un mythe du genre. Ce film fait parti de la saga trilogie du dollar avec « et pour quelques dollars de plus » et « le bon, la brute et le truand ». eastwood apprendra beaucoup de Sergio Leone en terme de mise en scène.

    Synopsis : Un gringo arrive dans une petite ville, située à la frontière méxicaine. Deux clans essaient de contrôler la ville. L’étranger tente de s’enrichir en prenant parti pour l’un, puis pour l’autre des clans .

    poignee1 dans Le cinemapoignee5

    Le succès du film est immédiat. Le public apprécie le ton décalé, violent, sadique de ce western nouveau genre. Les personnages (on ne peut pas parler de bons ou de méchants) sont sales, puants et sans honneur. Naturellement les puristes de l’Ouest américain version Hollywood n’apprécient pas beaucoup la plaisanterie, les critiques font la fine bouche, mais le public est là, le western spaghetti vient d’entrer dans l’histoire du cinéma.

    Publié dans Le cinema | 1 Commentaire »

    Walt Dis…parait….

    Posté par Cyriaque le 23 mars 2009

    mickey5.gif

    Mickey, Blanche Neige, Donald, Pluto, Bambi, Picsou, Pinocchio,les 101 Dalmatiens, Mary Poppins, Dumbo,  Alice (pas celle de l’ADSL ! mais celle de l’APM – Alice au Pays des Merveilles), la Belle au Bois… Pleurant et tant d’autres sont orphelins le 15 Décembre 1966 lorsque leur papa s’éteint.

    katmandisneyim1682portraitdewaltdisney.jpg

    Walt Disney s’envole dans son pays des fées, des rires et des enfants et nous laisse avec son intemporelle  magie.

    waltdisney.png

    Publié dans Le cinema | 3 Commentaires »

    Les James Bond Girls

    Posté par caval le 12 mars 2009

    A la demande de Waving feet qui se plaignait de ne pas pouvoir voter pour sa james Bond Girl préférée, j’essaie de réparer cet oubli impardonnable !! Cela devrait faire plaisir aussi à Refsum !!!

    Surtout que Bond sans une James bond girl c’est comme un pied sans orteils ! (pas vrai Waving !!) … c’est pas beau !

    Bon, trêve de plaisanteries !

    Selon les besoins du scénario du film, les James Bond girls se voient confier des rôles plus ou moins similaires et stéréotypés. on trouve donc pour les films des années 60 :

    • les demoiselles en détresse : Jill Masterson n’en peut plus de servir Auric Goldfinger (Goldfinger, 1964), Domino Derval veut venger la mort de son frère (Opération Tonnerre, 1965) 
    • les femmes fatales : Pussy Galore est une pilote d’avion associée à Goldfinger (Goldfinger, 1964), Fiona Volpe et Helga Brandt sont des membres actives du SPECTRE (Opération Tonnerre, 1965 et On ne vit que deux fois, 1967).
    • les espionnes : Kissy Suzuki oeuvre pour les services secrets japonais (On ne vit que deux fois, 1967

    Les situations peuvent les faire passer d’une identification à une autre, induisant l’idée machiste de duplicité. Certaines sont simplement présentes pour leur physique avantageux, n’ayant aucune incidence sur la mission ; d’autres jouent un rôle essentiel dans le succès des missions.

    Comme elles sont au minimum 3 par films, surtout dans les années 60 où il faut le rapeller les films sont des adaptations du très machiste Ian Fleming, j’ai choisi de mettre aux votes les principales. Il y aura donc :

    Les James Bond Girls dans Le cinema rad0A3EDUrsula Andress (Honey Ryder) dans james Bond contre DR NO

    radD7C3C dans Le cinema Daniéla bianchi (Tatiana Romanova) dans Bons baisers de Russie

    rad0A18B Honor Blackman (Pussy Galore) dans Goldfinger

    radCE162 Claudine Auger (Dominique Derval) dans Opération Tonnerre.

    rad4E896 Mie Hama (Kissy Suzuki) dans on ne vit que deux fois

    radF9F23 Diana Rigg (Comtesse Térésa) dans Au service secret de sa majesté.

    Alors, exprimez vous ! laquelle préférez vous ???

    Quelle james Bond Girl préférez-vous ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

    Publié dans Le cinema | 3 Commentaires »

    123
     

    BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
    brezhoneger |
    Mairie Semur-en-Brionnais I... |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Noemie's blog
    | Blog intéressant
    | bdmoche